Tourisme : 40 milliards d’euros de perte pour le tourisme français

La France est la première destination touristique mondiale mais malgré ce rang, elle a subi cette année plus de 40 milliards d’euros de perte à cause de l’épidémie de Covid-19. Explications sur cette chute vertigineuse.

Des milliards d’euros de perte

Plages, montagne et bien d’autres activités en France font de notre secteur touristique un véritable pilier de notre économie nationale. Le secrétaire d’État du ministère des affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, explique que le tourisme : “génère pour tous nos territoires environ 170 milliards d’euros chaque année de recettes touristiques, entre touristes internationaux et français.” Il est important de savoir que plus de deux millions de français vivent de cette filière.

Il révèle ensuite que : ” si la situation devait durer trois mois, c’est autour de 40 milliards d’euros qui s’évaporent pour nos territoires, pour ces filières touristiques qui font vivre deux millions de personnes dans l’ensemble du pays.”

Le manque à gagner pour le tourisme français pourrait atteindre 10 milliards d’euros à la fin du confinement. Rappelons tout de même que sur l’année 2019, les touristes étrangers ont dépensé 57,9 milliards d’euros pendant leur séjour en France.

Un retour aux sources indispensable

Pour cet été 2020, le gouvernement affirme que beaucoup de français resteront sur le territoire national au lieu de partir loin pour leurs vacances après le confinement.

“Je pense que le tourisme va évoluer et que désormais le Français qui part en vacances voudra avoir vraiment des garanties sur sa capacité à avoir accès aux soins, à vérifier que l’endroit où il va est bien préservé. Il y aura un regain pour le tourisme national, pour la découverte de tout ce patrimoine et ces terroirs qui font la richesse de la France”, affirme le secrétaire d’état.

Effectivement, nos régions regorgent de merveilles à découvrir et elles ne manquent pas d’activités pour occuper toute la famille. Musées, patrimoine, plages ou randonnées, parcs d’attraction pour petits et grands, vous ne pourrez pas vous ennuyer.

L’annulation des voyages à l’étranger

En ce qui concerne les voyages annulés pendant le confinement, des avoirs seront attribués par les agences de voyage et ils présenteront une validité de 18 mois. Autrement dit, ils ne pourront être remboursés qu’au-delà de cette durée de validité si vous ne souhaitez plus partir.

Le secrétaire d’état a d’ailleurs précisé que : “J’ai réservé un voyage, j’ai un avoir qui me permet de reprogrammer avec l’agence mon déplacement et cet avoir sera valable 18 mois. Au bout des 18 mois, si je n’ai pas utilisé cet avoir, à ce moment-là le remboursement sera possible.” Ce dispositif a été mis en place par les autorités afin de soutenir le secteur du tourisme et pour surtout éviter que les agences de voyage soient obligées de déposer brutalement le bilan.