Le milieu du divertissement est un secteur qui a connu beaucoup de changements depuis qu’il a vu le jour. L’un des changements importants qu’il a eus dans le secteur s’est produit dans les années 2000. En effet ce secteur a fait le d’opter pour un domaine du divertissement plus drivé par l’imaginaire collectif au lieu de la création. Ceci a donc engendré une guerre entre les marques qui ne cesse de faire couler d’encre et de salive au niveau des fans.

Le game changer du The Wizarding World of Harry Potter.

Le paysage des parcs à Thèmes a connu un grand changement le 17 juin 2010, lorsqu’il a été dévoilé au grand public une nouvelle zone au sein du parc Islands of Adventure. Il faut préciser que la firme américaine du divertissement Universal a déboursé une somme de 270 millions de dollars pour cette innovation. En effet, elle a bouleversé les habitudes en créant une grande aire entièrement dédiée à l’univers de Harry Potter.  Le choix de la saga Harry Potter n’est pas un hasard, car c’est l’une des sagas qui rapportent le plus à la firme du divertissement. En effet on estime à près de 8,8 milliards de dollars l’ensemble des revenus issus des films de Harry Potter et des produits dérivés. L’ouverture de cette land consacré au célèbre sorcier a eu un impact positif sur les bénéfices d’Universal. Ainsi on a enregistré une augmentation de 36% du nombre de visiteurs de la land durant le trimestre après l’ouverture. L’impact s’est aussi étendu sur le chiffre d’affaires de la firme qui a tout simplement doublé. Ce succès a poussé l’équipe dirigeante a créée quatre ans plus tard un autre site dédié à l’univers de Harry Potter. Ce site est relié à la Poudlard Express grâce à un parc qui se trouve à proximité. La firme a misé sur une expérience hors du commun et sur une franchise forte pour atteindre des chiffres records en termes de fréquentation du site.

Le succès de ce site a contraint les parcs voisins à se remettre en question. Ainsi le parc Disney qui était dans la même zone faisait dans la même période la présentation de son New Fantasyland. Un projet qui lui avait coûté dans les 400 millions de dollars pour des résultats assez moyens. Disney a donc réagi en annonçant la sortie en 2011 de son Pandora – The World of Avatar.  Quelques années plus tard, le combat se poursuit toujours, mais avec des protagonistes différents. En effet cette fois ci c’est le Galaxy’s Edge qui est opposé à Nintendo Land. Il faut dire que le premier bénéficiaire de cette guerre est le visiteur qui a droits à de nombreux projets dans les zones avoisinants Orlando.

Il est certes vrai que Disney et Universal sont les deux grands détenteurs des plus gros hits actuellement. Cependant cette guerre ne se limite pas seulement à ces deux géants du divertissement. Le phénomène a tellement pris de l’ampleur que chaque parc se bat pour avoir sa licence exclusive pour booster sa fréquentation. Du côté de l’hexagone c’est la firme Futuroscope qui a lancé les hostilités en accueillant ‘’Les lapins crétins’’ avec la collaboration du groupe Ubisoft. Le parc a connu un réel succès, surtout à cause de deux attractions principales. Les petites et la machine à voyager dans le temps qui a même été désignée meilleure en 2015 sur le plan mondial. Il faut dire que ce succès n’est pas le premier du genre sur le sol français, il y avait déjà Arthur qui avait aussi connu un réel engouement du public. Les films de Luc Besson et l’Aventure 4D ont aussi connu un tel succès qui a poussé Europa Park a changé de virage en optant pour un parc uniquement consacré aux Mimiboys.

Dans cette concurrence effrénée, d’autres ont fait des choix inattendus. Ainsi Port Aventura a opté pour l’ouverture d’un Ferrari World dans le but de pousser ses visiteurs à rester plus longtemps dans son parc. Pour atteindre son objectif, elle a misé sur la popularité de la firme italienne. Elle cible ainsi une clientèle qui est habitué au luxe mais qui est différente des clients occasionnels de Ferrari. Le concessionnaire qui a rejoint tardivement les parcs, a décidé d’en mettre plein leurs yeux aux visiteurs en leurs offrant une expérience sans pareille basé sur les produits de sa marque.

Les marques à thèmes dans les parcs d’attractions

Il faut revenir dans les années 1990 plus précisément en 1995 pour voir Disney réalisé l’un de ses projets les plus ambitieux, l’ouverture au grand public de son propre parc, la Disneyland. La firme a sorti de terre cinq sites inédits pour diversifier son offre. Ainsi chaque site avait des thèmes précis et pouvait réserver de nombreuses expériences inédites au public. Il faut dire que c’était une réelle innovation pour la période, car il n’y avait que Fantasyland à l’époque qui était un parc dont les jeux étaient basés sur les films.

Six décennies plus tard, Disney a parcouru du chemin dans le domaine des parcs d’attraction et son dernier né Shanghai Land a révolutionné l’univers du royaume magique. La première caractéristique distinctive de ce parc est la présence de toutes sortes de franchises. Même sur Main Street, on retrouve des traces de l’univers de Mickey. Disney a surtout fait ce choix parce qu’il se trouve face un public chinois qui n’est pas vraiment habitué aux produits de la firme. Il faut aussi affirmer que le public chinois ne s’est pas encore totalement acclimaté avec les produits venus d’Hollywood. Cependant l’ouverture de ce parc à Shanghai répond parfaitement aux attentes de Bob Iger. Ce dernier est celui qui a rendu Disney aussi puissant en rachetant à coups de millions les petits concurrents talentueux de Disney. La stratégie que cache la création de ce parc d’attraction est la consolidation des marques pour les rendre puissantes et très distinctives de la concurrence. Ceci dans l’objectif final d’attirer toujours une clientèle sans cesse grandissante. Pour ce faire la marque a décidé de miser sur certaines franchises qui est à elles seules peuvent attirer des foules. Dans cette optique, elle a choisi Stars Wars, Marvel et Pixar qui sont un peu partout dans toutes les branches de la firme. Tout ceci dans une symbiose qui a fait ses preuves et qui a fourni des résultats assez probants.

Caroussel of Product

Il faut dit que la synergie est une qualité omniprésente au sein de la firme Disney. Ainsi, il y a une idée qui a première vue peut paraître bizarre, mais qui a fait son bout de chemin au sein de la firme. Il s’agit de la production de films basé sur l’univers des parcs d’attraction. Et c’est une idée qui a connu un réel succès car la célèbre saga Pirates des Caraïbes en est l’exemple le plus abouti. En effet, l’une des attractions de Disney crée en 1967 a donné naissance à une saga de 5 films et d’un court métrage. Ces animations se sont inspirés du parc d’attraction tout en ajoutant une part de mythologie issue de l’imagination des producteurs. Cette mythologie fait désormais partie intégrante de la saga avec la participation des personnages de Jack Sparrow et Barbossa. Il faut aussi préciser que la zone Treasure Cove qui est visible au parc de Shanghai est entièrement basé sur Pirates des Caraïbes.  L’attraction est donc restée intacte au fil des années car elle suivait l’évolution des films. Elle est toujours autant visitée depuis plus de 10 ans. Ce qui en fait l’une des attractions autant durée dans le temps sans changements.

Guardians of Orginality : Mission BREAKOUT !

Ce projet est né de l’ambition d’inclure des licences payantes. Et pour ne pas se faire distancer les parcs n’ont plus de gêne à se séparer de leurs attractions les plus représentatives. Elles le font surtout dans le but de gagner du temps et de l’argent. Car la création d’une nouvelle zone est souvent budgétivore et peut prendre un temps assez long. La tour de la Terreur est l’exemple vivant de ce cas de figure. Elle a été remplacé par une autre attraction qui marchait très bien, Les Gardiens de la Galaxie. Cependant l’annonce de ce remplacement n’a pas été apprécié par tous les fans. Ce site iconique est été fermé seulement quelques années après qu’il a été reconstruit et que de nouveautés ont été intégrées. Disney a quand même vite rattrapé le coup en mettant sur pied une nouvelle version. Celle-ci est devenue la principale attraction du Ressort selon l’équipe Disney. Le constat est assez identique pour Frozen Ever After qui a remplacé Maelstrom.

 

Related Post