GermanTour – Toverland

Et nous arrivons à la fin ! Nous étions le 26 juin, lundi, et nous avons décidé de nous lever assez tôt pour prendre 3 trains et un bus pour nous emmener dans un parc dans le pays voisin, la Hollande. Ce parc n’était pas l’un des fameux Efteling ou Walibi Holland, que j’ai déjà eu le plaisir de visiter il y a quelques années, mais Toverland, un parc très familier qui devient de plus en plus grand dans le panorama des parcs européens, surtout avec sa nouveauté pour cette année, Fenix. Comme vous le savez, ce parc a commencé comme un parc entièrement intérieur avec deux pavillons remplis de manèges pour enfants à l’intérieur, mais au fil des ans, ils ont commencé à faire des extensions extérieures.

Le bus nous a fait très ponctuel pour entrer dans le parc à la première heure le matin, ce qui à première vue montrait cet aspect ;

Une entrée un peu lâche qui, comme beaucoup d’entre vous le savent, déménage cette année et je suppose que cela va se refermer, un succès à mon avis. Plus que ce château tortueux qui a sa grâce, ce que je trouve horrible, c’est la structure du pavillon qui est très boiteux, mais pas seulement ici, mais pour presque tous les points du parc, ce qui ne m’a pas plu et je pense que les zones perdent leur immersion.

Eh bien, nous sommes entrés dans le parc et nous avons vu que le parc allait être totalement inondé d’enfants. Je pense que la chose la plus comparable que j’aie jamais vue dans ma vie au nombre d’enfants qu’il y avait, c’est la fête du Club Super 3, c’est vrai qu’à l’époque nous avions un peu peur et pensions que nous allions manger de bons colas pendant la journée, mais finalement ce ne fut pas le cas.

Le premier pavillon

Dans le premier pavillon il n’y avait pas grand-chose ; quelques manèges enfant, des toboggans aquatiques avec flotteur qui n’étaient pas mauvais et Boomerang, un crédit totalement enfantin de Vekoma qui avait sa grâce. Les cris des enfants n’étaient pas gaspillés. Vu déjà le premier nous sommes passés à travers un tunnel avec un niveau thématique très élevé jusqu’au deuxième pavillon, qui avait plus de chicha. Il y avait aussi des enfants, une zone de toboggans où nous avons fait des folies pendant un moment, une maison de ces rires assez drôles et quelques majors. Le premier était Backstroke, un canal normal avec une partie intérieure d’abord, une partie arrière et enfin une chute extérieure assez puissante. Du tas de ferraille. L’autre manège était plus original et valait la peine d’en parler ;

Maximus’ Blitz Bahn : un concept de voyage très stupide que certains sites Web qualifient même de crédit. Les files d’attente sont les plus thématiques de tout le parc, elles sont très fréquentées. Il a été récemment remodelé, je ne sais pas comment c’était avant, mais maintenant c’est une balade très amusante. Il s’agit essentiellement de monter à bord d’une sorte de train individuel très similaire au toboggan Calafell ou Tobotronc, qui a un levier et vous pouvez accélérer avec lui. D’abord, il y a un super pré-spectacle et quand ce sera fini, tu pourras le lui donner. La vérité, c’est que si vous voulez, cette chose peut prendre une vitesse considérable. J’ai trouvé ça très drôle parce qu’on peut aussi rivaliser avec ses amis parce qu’à la fin il y a un marqueur qui indique combien de temps ça a pris et le TOP 10 des plus rapides de la journée, qu’on est presque arrivé à couronner. Je vous laisse une vidéo assez complète pour que vous puissiez voir comment ça se passe:

Nous avons mangé quelques pizzas à l’intérieur du deuxième pavillon qui étaient très bonnes en termes de qualité et de prix. Je sais que je dis la même chose dans toutes les critiques sur la nourriture, mais comparé au dégoût que les parcs nous ont habitués ici, les étrangers ne cessent de me surprendre.

Booster Bike

Après avoir vu les deux pavillons, nous sommes sortis pour la première balade que vous trouverez, Booster Bike, le motocoaster du parc. C’est tout à fait désaccordé avec le reste de l’extérieur parce que c’était la première sortie à l’extérieur des pavillons et ce n’est pas thématique, mais je dois dire que ce modèle, qui était la première fois que j’ai essayé, m’a un peu surpris. Tout en ayant les prétentions d’un dessous de verre familial, il est vrai que Booster Bike offre un ensemble de sensations très agréables qui vous font apprécier le voyage. L’itinéraire est très basique, mais la façon dont vous êtes “assis” vous fait le vivre d’une autre façon.

Derrière nous, nous trouvons la vallée de Magische, une extension assez grande que le parc a fait en 2013 qu’en dehors de beaux paysages avec des fontaines, des cascades et des rochers, nous trouvons deux des principales attractions du parc, le premier est la rivière Djengu, ou ce qui est le même, les rapides du parc avec un bateau très similaire à ceux du Tripsdrill. La balade en elle-même est assez bonne, elles sont longues mais il n’y a rien qui se détache surtout plus que le thème qui l’entoure qui est très agréable. Je crois me souvenir qu’on ne s’est pas trop mouillés.

Dwervelwind

L’autre manège est le Dwervelwind, un spin de la dernière génération de Mack Rides que j’ai beaucoup aimé. Ce n’est pas comme une voiture classique à quatre places, mais c’est un train avec quelques voitures. Le dessous de verre, bien que je l’aie trouvé trop court, a des moments d’une intensité considérable sachant qu’il s’adresse à un public totalement familier. Un dessous de verre qui s’intégrerait dans de nombreux parcs de taille moyenne ; familiarité avec une touche d’intensité avec des moments soudains et inattendus. En plus, la saison est magnifique.

Et nous terminons la dernière partie du parc, la région de Troy. Une autre zone très bien gérée et avec des coins aux détails très réussis, comme celle-ci avec l’imposant et mythique cheval de Troie ;

La région a très peu d’attractions : un tour comme le Potrillos de PortAventura, un bateau pirate appelé Scorpios avec des fontaines et un très bon thème et, bien sûr, le grand Troy.

Troie: l’étoile incontestée du parc, sans doute ce dessous de verre rend la visite du parc digne d’intérêt. Un boisé spectaculaire qui, sans devenir très fort parce que dans ce parc absolument tout a une touche familiale, a des points très intenses avec des changements de direction brutaux et inattendus, tout cela avec une douceur qui effraie presque, il n’y a aucune vibration à aucun moment. C’est sans aucun doute le TOP 10 européen, le meilleur bois que j’aie jamais goûté. J’ai eu un débat mental pour savoir si je préférais celui-ci ou Wodan, mais finalement je reste avec Troy pour sa douceur et parce que c’est un plaisir de montagnes russes du début à la fin. Nous avons pu l’essayer plusieurs fois parce que la queue était presque nulle, comme dans tout le parc. De l’extérieur, il montre cet aspect imposant:

Et jusqu’à présent l’examen de l’avant-dernier parc du voyage, le plus court parce que le parc n’a pas beaucoup plus à dire, bien que, comme je vous l’ai dit, je le recommande, en particulier par Troy, bien que cette année avec Fenix la visite sera plus que justifié. Comme je vous remercie toujours de m’avoir lu et que vous savez que j’apprécie les goûts et les commentaires, vous m’encouragez à écrire ces critiques.

  • GermanTour – Arrivée et Europa Park (1)
  • GermanTour – Europa Park (2)
  • GermanTour – Europa Park (3)
  • GermanTour – Holiday Park (4)
  • GermanTour – Tripsdrill (5)
  • GermanTour – Movie Park Germany (6)
  • GermanTour – Phantasialand (8)

Related Post