GermanTour – Movie Park Germany (6)

Eh bien, après plusieurs mois, je reprends les comptes-rendus du voyage que j’ai fait en juin dernier. Je sais que je ne suis rien de constant à les faire et que si quelqu’un était “accroché” ou qu’il ne l’était plus un tout petit peu le sera, mais je fais encore plus que tout pour avoir un souvenir écrit de tout ce que nous avons vécu pendant ces 10 jours, donc je vais continuer dedans pour les finir.

Le voyage

Le voyage pouvait être divisé en deux parties, la première du 19 au 23 juin, lorsque nous avons visité Europa Park, Holiday Park et Tripsdrill, et la seconde partie, que nous avons commencée le 24 juin en visitant la belle ville de Cologne. Après 4 jours consécutifs de visite du parc, il a fallu se reposer un peu pour reprendre des forces et affronter la dernière ligne droite. Ce fut une journée agréable où nous avons passé toute la journée à faire du tourisme, en particulier en admirant la grande cathédrale de Cologne, l’une des plus grandes et des plus imposantes du monde.

Mais bon, je ne vais plus rouler, je n’ai pas l’intention de vous parler de la ville non plus. Le parc suivant, comme le nom de la revue l’indique, était Movie Park Germany, un parc qui a probablement fini par être celui qui m’a le plus déçu pendant tout le voyage, et ce n’est pas que c’était avec de très grandes attentes. Ce jour-là, le 25 juin, nous n’avons pas eu besoin de nous lever trop tôt pour nous y rendre, car le parc est bien desservi par le train depuis Cologne, ce qui est apprécié (il faut dire que tout le monde était le seul parc qui n’avait pas besoin d’un bus pour arriver enfin au parc). Dès notre arrivée, nous avons pu constater que ce jour-là, nous ne serions pas aussi seuls qu’il y a quelques jours, il est possible de dire que c’était dimanche et qu’apparemment les écoles commençaient déjà les vacances (ou que je suppose que la différence entre les gens dans les parcs entre une semaine et l’autre était remarquable), mais je peux vous dire que nous avons pu voir presque tout sans aucun problème dans le parc.

Le portail du Parc

Ce portail (à mon goût un peu fade), nous accueille dans le parc, où nous pouvons déjà observer l’étoile et la nouveauté récente du parc, Star Trek : Opération Entreprise, dont nous parlerons plus tard. Il suffit d’entrer par la gauche et nous avons trouvé la première attraction, Bermuda Triangle, un Super Splash à travers quelques volcans un peu coupures que je n’ai pas eu le plaisir d’essayer, parce que ce jour-là le temps n’a pas accompagné beaucoup pour obtenir trop humide et le temps que nous avions n’était pas très long pour dire, alors nous avons fait sans elle, et je pense que nous ne manquions rien pertinent.

Le Temple perdu : une attraction relativement nouvelle qui, comme le Triangle des Bermudes, se trouve sur la place principale du parc. Dans mon cas, je n’avais aucune idée de ce qu’était l’attraction, mais mes attentes quand j’ai vu les queues et le pré-spectacle étaient assez élevées, j’avais un thème un peu à la Temple du Feu, de l’exploration. Nous sommes entrés dans l’attraction, qui était un simulateur, et la déception était plus que remarquable. Un train qui se tient sur un quai qui bouge un peu et pendant qu’il y a des écrans autour, avec des lunettes 3D, vous voyez des dinosaures vous attaquer. Bien que la qualité de la 3D ait été acceptable, l’attraction n’a jamais été immersive. J’ai toujours pensé que ce genre d’attractions ne devraient être construites que par des parcs qui peuvent laisser une somme d’argent généreuse, parce que s’ils ne trouvent pas des bosses comme celle-ci. Comme point positif, à la sortie de l’attraction, il y avait un animatronique d’un dinosaure qui valait la peine d’être vu.

Après cette déception, nous trouvons la “rue principale” du parc, qui ressemble beaucoup au parc Warner, bien que je garde le parc Madrileño. Des bâtiments d’Hollywood avec des personnages pour prendre des photos amusantes comme celle-ci ;

Au bout de l’avenue, nous avons le choix d’aller à droite, où nous trouverons un grand espace pour les enfants, ou à gauche, où se trouvent les grands manèges et presque tout en général. L’ensemble de la zone thématique pour enfants de Nickelodeon contient de nombreuses attractions, en particulier pour les enfants, mais aussi pour les familles. Outre les appartements et les manèges typiques d’une région de ce type, il possède 3 crédits : un dessous de verre junior de Vekoma appelé Backygardians Mission to Mars, une souris sauvage assez amusante de Mack appelée Ghost Chasers et Atomic Flyer de Jimmy Neutron, une famille inversée de Vekoma assez sympa. La région est complétée par un canal de Dora l’exploratrice trop simple et par la rivière Mistery, des rapides assez complets qui recevront cette année un remodelage dans le thème, tout à fait nécessaire il faut le dire.

L’autre côté du parc

De l’autre côté du parc, beaucoup plus étendu, le premier secteur que nous avons trouvé est Streets Of New York, que beaucoup de choses liées à la grande ville américaine n’a pas, mais bon. Ici, nous commençons à trouver des attractions pertinentes du parc, comme par exemple ;

Time Riders : un tour sombre qui me donnera la même opinion que sur The Lost Temple. Plus que des files d’attente et des pré-spectacles décents, où l’on nous raconte une histoire pas très originale (un scientifique qui a besoin de testeurs pour faire un voyage dans l’espace et le temps) mais passable, mais tout entouré de halls et de couloirs de parc à haut niveau. Cependant, quand l’attraction elle-même vient, c’est une vraie déception. Un autre simulateur dans un cockpit où vous faites quelques mouvements de coupes devant un écran. Je suis vraiment en colère qu’ils jettent de l’argent dans ce genre de choses, décevantes.

L’usine de Van Helsing : l’une des meilleures attractions du parc. Il s’agit d’un Bobsleigh de Gerstlauer Indoor bien connu, mais avec une touche d’intensité. Il a 2 ascenseur, la plupart du chemin est courbé et il fait assez sombre, bien qu’il y ait beaucoup de points où il ya des thèmes sur le film (que je n’ai pas vu) avec l’éclairage. Les files d’attente ont des moments assez divertissants, surtout vers la fin. Il y a généralement de longues files d’attente car les trains n’ont que 4 passagers.

La zone est complète avec NYC Transformer, un Top Spin qui, bien qu’il ait donné la sensation que nous allions mourir à tout moment à cause du bruit qu’il faisait, a un cycle assez complet et amusant.

The Old West

La partie suivante du parc est très originale et je ne l’ai jamais vue auparavant dans aucun autre parc, elle n’est ni plus ni moins que The Old West ! La créativité dans toute sa splendeur, les parcs n’ont vraiment pas plus d’imagination ou quoi ? ce n’était pas mal du tout, mais certaines choses manquaient de peinture et d’arrangements, bien que bons, comme presque tout le parc.

Bandit : wow, un Woodie dans une région occidentale, original et curieux aussi. Il était fermé la majeure partie de la journée et je pensais déjà que nous ne l’essayerions pas, mais après avoir mangé, ils l’ont ouvert. Nous faisions beaucoup la queue, il y avait des moments où c’était très lent, peut-être qu’il y avait un problème mais personne ne nous l’a dit. C’est juste de dire que les queues étaient plutôt cool. Le dessous de verre ? Un désastre absolu et terrible. Ce n’est peut-être pas le pire que j’ai essayé, mais c’est l’un d’eux, et c’est ce qui a été remodelé il n’y a pas si longtemps. Je dois dire que depuis la veille, je suppose qu’à cause des dessous de verre et des manèges que nous transportions, j’avais une partie mâle sensible qui a habituellement un contact étroit avec les restrictions des harnais un peu gonflés, ce qui pourrait affecter mon verdict parce que les hochets qui ont très bien frappé le dessous de verre ne sont pas moi, je souffre plus que normalement, mais est encore fatal. La tournée elle-même n’est pas mal du tout, mais elle vibre beaucoup.

MP-Xpress : ou en d’autres termes, un morceau d’acier mis là sans aucun sens. D’après la carte, il fait partie de la zone, mais il est là, décroché, rien d’intégré, sans aucun sens. C’est un Vekoma SLC qui tombe pratiquement en morceaux, la peinture du dessous de verre est si usée qu’il semble avoir été toute sa vie sous le même soleil. Les queues ont intérêt à ne pas les nommer. Le dessous de verre lui-même, je m’attendais à bien pire, j’ai essayé ceux de SLC (je n’oublierai jamais le traumatisme du Condor à Walibi en Hollande), mais s’ils le jettent à terre, je ne tomberai pas de larmes. Il était pratiquement vide toute la journée.

The Walking Dead Breakout : Je ne suis pas un grand fan des passages d’horreur, qu’ils me font peur n’est pas quelque chose que j’aime particulièrement, mais je finis généralement par venir (si c’est gratuit comme dans Tibidabo, toujours). Celui-ci était payant, il coûtait 5€, ça ne me dérangeait pas trop d’essayer mais mes amis l’ont fait, alors on a fini par y entrer. C’était plutôt bien, les acteurs étaient bons, il y en avait quelques-uns et il n’y avait que nous quatre avec deux Allemands. Il y avait des scènes très occupées, d’autres peut-être pas tant que ça, mais bon, ça valait le coup, ça valait le coup, c’était assez bon. Ce n’était pas trop long mais pour 5€ vous pouvez demander un peu plus. Je le recommande et plus encore si vous aimez les passages d’horreur.

Les autres manèges

La région a été nourrie par quelques autres manèges ; Side Kick, un frisbee comme celui du parc d’attractions de Madrid, assez intense et long, j’ai perdu mon orientation à un moment donné, et l’autre était The High Fall, une chute libre où tu es à moitié debout. La vérité est que la descente a été très intense, le “claquement” était perceptible qui a été accompagné d’une poussée, que j’aime. Je dois dire qu’ici, j’étais pendu à mes parties douloureuses, mais contrairement à Bandit, je n’ai pas eu de problème.

La dernière zone

Allons à la dernière zone, Santa Monica Pier. Comme son nom l’indique bien, il tente de représenter le mythique quai californien, il n’est pas mal du tout. Nous n’en avons pas trouvé de majeures, mais nous avons trouvé des appartements familiers et infantiles, une grande roue et aussi un album intitulé Crazy Surfer qui a un camelback entre les deux rampes. C’était pas mal, mais comme Chessington, il n’y en a pas.

Eh bien, je vous ai un peu arnaqué, il y a le grand Star Trek : l’Opération Entreprise, qui a une mini zone qui a ouvert avec les sous-verres quelques jours avant que nous allions au parc. Il est très remarquable qu’il est nouveau, ici nous ne trouvons pas des choses laissées ni par les planchers comme dans le reste du parc. Les files d’attente ne sont pas mauvaises du tout, une salle assez grande avec des thèmes sur la saga mythique des films (que je n’ai pas vu non plus, je ne regarde pas beaucoup de films comme vous pouvez l’observer) et puis vous passez par 2 pré-séries, dont une avec un acteur. Je n’ai rien compris parce que, logiquement, ils parlaient allemand, mais c’est déjà intuitif. La station n’est pas très importante, mais le dessous de verre est plutôt bon. Très lisse avec une première partie très amusante avec le triple lancement et des investissements très agréables avec un camelback moyen qui a donné un temps d’antenne considérable. Les sièges étaient très confortables (comme dans tous ces modèles de Mack Rides) et nous avons répété 4 fois (en fait c’était la seule attraction du parc dans laquelle nous répétions). C’est une sous-verre qui s’amuse dans un parc comme Movie Park.

C’est une question d’attractions. Nous n’avons pas vu un seul spectacle, bien qu’il n’y en ait eu que deux, une comédie musicale qui ne m’intéressait pas du tout et une de voitures et de motos qui font de l’acrobatie, comme celle de Warner Park. Nous avons vu le défilé du parc en mangeant un hot-dog avec des frites à un prix très raisonnable, ce qui est une tendance générale dans les parcs allemands, contrairement au vol que nous avons ici. Mentionnez également qu’il y avait suffisamment de points pour prendre des photos avec les personnages du parc.

Conclusion

Bref, un parc qui n’est pas mauvais du tout, mais qui a plus de potentiel qu’il n’en expose. Si vous rénovez certains de vos manèges désuets, que vous peignez tout le parc et que vous ajoutez une attraction Star Trek, cela vaudrait la peine d’être visité. Pour l’instant, je vous recommande encore votre visite, mais n’ayez pas trop d’attentes, car c’est un parc qui ne joue pas dans les grandes ligues.

A 6 heures le parc a fermé, et comme nous n’étions pas trop fatigués, avant de retourner à Cologne nous sommes passés par Dortmund pour visiter le Westfalenstadion, champ du grand Borussia Dortmund, pour prendre quelques photos. C’était tout pour ce jour-là, malheureusement il ne restait pas grand-chose, mais il y avait encore des choses à faire. Merci de m’avoir lu, merci de m’avoir lu, merci de m’avoir aimé et de m’avoir fait part de vos commentaires, encouragez-moi à suivre et à être plus régulier !

GermanTour – Arrivée et Europa Park (1)

GermanTour – Europa Park (2)

GermanTour – Europa Park (3)

GermanTour – Holiday Park (4)

GermanTour – Tripsdrill (5)

GermanTour – Toverland (7)

GermanTour – Phantasialand (8)

Salutations !

Related Post