Il s’agit de la deuxième naissance en 2018 dans cet important groupe reproducteur de la sous-espèce Pan troglodytes verus, en danger d’extinction et une priorité du programme européen de conservation.

Trois mois après la naissance de la première progéniture de ce groupe d’élevage de la sous-espèce Pan troglodytes verus, qui habite les zones qui recréent les jungles africaines du BIOPARC Valencia, Noelia a donné naissance à cette deuxième progéniture en vue du public.

La naissance

La naissance, en plus d’une grande nouvelle pour la sous-espèce et son programme de conservation parce qu’elle représente un pas de plus pour garantir la viabilité et la diversité génétique des chimpanzés, est une grande joie pour l’équipe du parc qui a subi la perte du petit précédent avec un peu plus de deux semaines de vie.

Le “bébé” est né ce mardi à 10 heures dans l’enclos extérieur, quelques minutes après que les chimpanzés aient quitté leur zone intérieure, où ils passent la nuit. Le sexe est encore inconnu, il a l’air bon et il a l’air très bien formé et développé. Le jour de la naissance, les visiteurs du BIOPARC ont été surpris de voir clairement la mère prendre soin de son bébé, toujours avec le cordon ombilical et le placenta. Et dans ces premières heures, le bébé a déjà été allaité, ce qui est le signe d’une évolution favorable des deux. Comme toujours, le protocole est d’assurer un maximum de bien-être et ces premiers jours, l’équipe technique extrême leur vigilance et de soins, de sorte qu’il maintient le libre accès à l’intérieur en raison notamment de la chaleur et la tranquillité de la mère et le veau. Pour le reste, le comportement du groupe est calme et très curieux de l’arrivée de son nouveau membre.

Le “groupe valencien” est formé par un homme de 30 ans, Moreno, et cinq femmes : les 3 sœurs de BIOPARC Fuengirola, Eva 23 ans, Natalia 15 ans et Noelia 11 ans et deux autres, Malin 28 ans et Py 15 ans, qui viennent de Boras Djurpark (Suède). Et ce sont les Malagueñas femelles qui ont donné au groupe deux petits cette année, d’abord Natalia en avril et maintenant sa petite sœur Noelia.

Les deux parents sont arrivés en 2015, Moreno, le mâle reproducteur, de Parco Natura Viva à Bussolengo (Italie). Noelia est née en octobre 2007 et était la plus jeune de sa famille et, bien qu’elle ait été parfaitement élevée par sa mère experte dans un environnement très social et son comportement a toujours été très approprié, elle n’a pas vu le processus de reproduction chez les autres femelles, sauf la courte expérience de sa soeur Natalia, il est donc observé dans son un comportement de la première fois.

Related Post